WorldShare et le catalogueur

Crystal ball, par marimbajlamesa [CC BY-ND, via Flikr

Crystal ball, par marimbajlamesa [CC BY-ND, via Flickr

Imaginons que mon Université choisisse de rejoindre l’accord-cadre SGBm pour la « deuxième vague » de déploiement. Imaginons que le scénario retenu pour le catalogage implique qu’on travaille à partir d’un des systèmes sélectionnés à l’issu du dialogue compétitif.
A quoi ça ressemblerait?

J’ai cherché à comprendre un peu mieux ce qui pourrait changer dans la vie d’un catalogueur Sudoc dans un système « nouvelle génération », tels qu’ils sont envisagés dans le cadre du projet SGBM.
Pas toujours facile de trouver des infos claires, ce à quoi je vois plusieurs raisons :
– les produits ne sont pas encore aboutis
– la partie catalogue n’est pas la priorité des prestataires, et elle va l’être de moins en moins ;
– on ne peut pas trop en montrer aux concurrents pour ne pas se faire piquer les bonnes idées

Vous avez peut-être vous-même des questions et/ou des réponses, tous les commentaires sont les bienvenus. Si vous avez des questions « de base », parce qu’on est quand même sur du prospectif et que bon, c’est pas toujours évident, je tâcherai d’y répondre aussi précisément et clairement que possible (si je sais répondre).

Penchons-nous d’abord sur OCLC et son WorldShare Management System.

Lire la suite

Publicités

LIBRIS, the Swedish catalog that wanted to participate in the Semantic Web

By Theherald (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

By Theherald (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)%5D, via Wikimedia Commons

[Translation of the earlier French version]

The eyes of the network-that-seeks-a-tool-for-shared-cataloging is partly turned towards Sweden, who made the ambitious / brave / foolhardy / crazy choice (to each his/her point of view) to bet on the Semantic Web.

They’re developping for their national union catalog LIBRIS a new architecture, LIBRIS-XL, as well as their own shared cataloging tool to generate data in RDF. They’re replacing MARC21 by JSON-LD as the internal storage format fo the data. Note that this tool was planned to go into production in March 2014, but the deadline was pushed back to autumn 2014.

Careful, the Swedish developers have planned to offer an interface to produce bibliographic data in RDF but also to maintain the possibility to catalog in MARC21 for experienced catalogers. Cohabitation between MARC and RDF should last for a while to allow the international exchange of data.
Sweden has no intention of cutting herself off from the rest of the world.

Lire la suite

Zoom sur LIBRIS, le catalogue suédois qui voulait participer au Web sémantique

By Theherald (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

Un pays qui fout des rennes sur tous ses blasons, comment voulez-vous que je résiste? By Theherald (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)%5D, via Wikimedia Commons

[English version available]

Le regard du réseau-qui-se-cherche-un-outil-de-catalogage-partagé est en partie tourné vers la Suède, qui a fait le choix ambitieux/courageux/téméraire/fou (chacun son point de vue) de miser totalement sur le Web sémantique.

Ils développent pour leur catalogue collectif national LIBRIS une nouvelle architecture, LIBRIS-XL, ainsi que leur propre outil de catalogage partagé, destiné à produire des données en RDF. Ils remplacent donc MARC21 comme format interne de stockage des données par le format JSON-LD. A noter que cet outil devait entrer en production en mars 2014 mais que l’échéance a été repoussée à l’automne 2014.

Prudents, les développeurs suédois ont prévu de proposer une interface permettant la production des données bibliographiques en RDF mais de maintenir parallèlement la production en MARC21 pour les catalogueurs expérimentés. La cohabitation MARC / RDF devrait durer un certain temps pour permettre les échanges internationaux de données.
La Suède n’a donc pas du tout l’intention de se couper du monde. Lire la suite

S’il-te-plaît, dessine-moi le catalogue de demain #1

Certifié dessiné de ma main dans Paint, je renonce généreusement à tout droit sur ce nuage.

Certifié dessiné de ma main dans Paint, je renonce modestement à tout droit sur ce nuage.
Regardez-bien, le catalogue de demain est dedans.

Il y a de grandes chances que le catalogue de demain soit dans les nuages, ie dans le « cloud », de même que l’intégralité de notre système de gestion de bibliothèque (SGB, toute la partie « back-office »).
C’est poétique, ça fait rêver, mais concrètement ça veut dire quoi « dans le cloud »?

Ça veut dire grosso modo qu’on sous-traiterait à un fournisseur extérieur le stockage de nos données, la maintenance de nos systèmes, applications et serveurs informatiques. Le tout resterait accessible pour nous de partout, tout le temps, via Internet.

Si comme moi vous utilisez Google Drive / Google docs plutôt qu’une suite bureautique sur PC et que vous écoutez votre musique sur Deezer, par exemple, vous avez déjà l’habitude du « cloud ».
Facebook = cloud. Votre messagerie hotmail = cloud. Ce  blog = cloud.
Lire la suite