L’usage roi #2 : l’UBCM chez Wiley

Pour poursuivre une série initiée avec le billet Apprendre à lâcher prise qui décrivait les modèles et focalisait plus spécifiquement sur l’offre Dawsonera, intéressons-nous à l’offre Wiley.

Destinés à un public plus initié (langue anglaise, niveau 3ème cycle et recherche, à dominante santé, sciences et techniques), les ebooks de l’éditeur Wiley sont également proposés sous forme d’acquisition basée sur l’usage. Wiley appelle ce modèle « UBCM », soit « Usage-Based Collection Management ».
Il s’agit là d’un modèle type très-long-test : j’engage un montant qui me permet pendant 6 mois à 1 an de profiter de l’intégralité d’une collection en ligne. Au bout de ce laps de temps je peux me baser sur les statistiques d’usage pour développer ma connaissance des besoins de mon public dans la discipline concernée et choisir ce que je conserve de façon pérenne pour l’équivalent de ma mise de départ.

A noter que les établissements dotés d’une faculté de médecine peuvent actuellement bénéficier de l’UBCM contracté par la BIU Santé au titre des Collections d’Excellence (Collex) en Médecine, Odontologie et Cosmétologie.

En résumé

Infographie UBCM Wiley

Petite parenthèse signalement

En raison de son caractère éphémère nous avons choisi de ne pas signaler les ouvrages ouverts par le Collex au Sudoc, mais nous l’avons fait dans notre outil de découverte (EDS chez Ebsco). L’occasion pour moi de découvrir les uploads de fichiers pour sélectionner dans le gros package Wiley Online Library Books les 913 livres Collex qui s’ajoutent ou se superposent aux livres que nous avions déjà acquis chez Wiley.

Plus d’infos

Couperin. « Liste des négociations : Wiley-Blackwell – ebooks ». couperin.org, 24 octobre 2016. http://www.couperin.org/negociations/liste-des-negociations/item/566-wiley-blackwell-e-books.
Fountain, Kathi. « Using an Evidence-Based Approach to e-book Acquisitions | Wiley ». Wiley exchanges, 8 septembre 2016. https://hub.wiley.com/community/exchanges/discover/blog/2016/09/07/using-an-evidence-based-approach-to-e-book-acquisitions.
Violet, Thomas. « Achat d’ebooks Wiley – Collex 2016 ». Le blog actualités de la BIU Santé, 4 janvier 2017. http://www2.biusante.parisdescartes.fr/wordpress/index.php/achat-ebooks-wiley-collex-2016/.

Signalement des Que sais-je de CAIRN : on en est où?

shadokC’est pas tout ça, mais j’ai un peu prétendu à l’ouverture de ce blog qu’on y parlerait catalogage, et il faut bien admettre qu’il en a peu été question jusqu’ici.

Pour faire le point en réunion de catalogueurs, je me repenche une énième fois sur la question du signalement de la collection Que sais-je en format électronique dans le Sudoc (c’est un peu mon dada, les QSJ).
Je recherche donc à nouveau les X mails passés ces dernières années sur les listes, les infos présentes dans le guide méthodo, nos propres CR en interne, et je me dis que si tout le monde est en train d’y passer autant de temps, c’est un peu ballot. Lire la suite

Signalement des livres numériques dans le catalogue local #2

Episode #2 qui fait suite à celui-ci, et merci à ASP pour ses notes!


[Notons que je regrette de ne pas avoir lu l’article Journée d’étude Couperin e-books 2012 – Atelier signalement sur Marlene’s Corner avant de rédiger mes propres articles ^_^’ Allez-y!]

Nous avons donc focalisé notre réflexion sur le signalement des licences nationales et plus spécifiquement d’ECCO.

Comment mettre à disposition de nos usagers ces ressources sans y perdre côté performance de recherche et porte-monnaie ?

Lire la suite

Signalement des livres numériques dans le catalogue local #1

Note préalable :ce récit pittoresque est tout à fait subjectif et correspond à ce que j’ai compris du binz.
Si vous avez des remarques, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

Historique

Tout a commencé par la mise à disposition de nos lecteurs des livres numériques (non, on ne dit pas « ebooks« ) via des abonnements sur des plateformes type Springer (Lecture notes in computer science et Lecture notes in mathematics) ou Cairn (collection encyclopédique Que sais-je ?) sans les signaler dans notre catalogue. Il fallait que notre public sache que nous les avions et les cherche sur les plateformes concernées, ou les découvre dans notre offre de documentation électronique.

Lire la suite