Apprendre à lâcher prise : le PDA / l’ADL

Ça y est, c’est décidé, on va faire un PDA. Enfin un ADL. Ou un EBS.

Pour ceux qui ne voient pas du tout de quoi il s’agit, nous parlons de modèles d’acquisitions d’e-books qui consistent non plus à confier au/à la seul-e bibliothécaire la sélection en amont d’ouvrages qu’il/elle juge pertinents pour son public, mais à partir des usages réels d’une vaste offre documentaire pour enrichir sa propre collection.
Dans le cas le plus rassurant, on laisse les gens consulter plein de livres et on décide à la fin lesquels on garde. Dans le cas le plus rock’n roll, on fait un chèque en blanc aux utilisateurs, ils achètent ce qu’ils veulent et on part à la plage on peut se consacrer à faire de la médiation, des expériences UX, etc.

Apparemment on n’est pas encore nombreux à expérimenter ces modèles en France, autant partager l’expérience.

On a donc voulu commencer par comprendre dans quoi on allait s’embarquer.
On peut s’informer chez Couperin avec la page décrivant l’offre de livres électroniques ou la typologie des offres e-books 2016, et avec l’article Bibliopédia « Acquisitions basées sur l’usage » (mais c’est moi qui l’ai rédigé, pour l’instant on tourne en rond – j’attends impatiemment que d’autres contribuent !).

Un peu de vocabulaire :

  • PDA : Patron Driven Acquisition, que Dawson appelle ADL, Acquisition Dirigée par le Lecteur. Grosso modo on a déjà réglé l’ardoise et on invite toute notre communauté universitaire sur une plateforme d’e-books en mode open bar.
  • EBS : Evidence Based Selection. Grosso modo on ouvre un méga géant test d’un an sur une grosse collection d’e-books et à la fin on regarde ce qui a été le plus consulté pour ne garder de façon pérenne que les titres les plus pertinents pour notre public, en fonction de l’usage qu’ils en auront fait.

Et pour pouvoir en discuter avec les responsables documentaires au SCD, j’ai fait des posters qui résument le fonctionnement de différentes offres existantes, à commencer par celle de Dawsonera (une rock’n roll)  :

dawsonera-adl_infographieEt chez vous, déjà tenté ? Des projets ? Une réflexion en cours ?

 

 

Publicités

8 réactions sur “Apprendre à lâcher prise : le PDA / l’ADL

    • Tout à fait! Pas évident de trouver des informations précises, sur l’interface Admin de Dawsonera on peut étudier les paramètres et le guide admin (en anglais) mais on y trouve essentiellement des informations techniques. Par contre j’ai pu discuter par téléphone à plusieurs reprises avec le directeur France pour demander des précisions.
      En choisissant la facturation à l’achat, vous pouvez très bien mettre un plafond de 100€ et voir si qq’un achète un bouquin, vous ne serez facturés que du prix du livre acheté.
      Attention, piège, le montant du plafond est à saisir dans les paramètre en GBP HT!

      J'aime

  1. Bonjour,

    On vient de souscrire à EDS pour quelques collections, on verra bien ce que ça donne. Je crains un peu l’effet d’aubaine pendant un an sur ces belles collections plutôt recherchées, suivi d’une grande frustration un an plus tard… La communication auprès des usagers va donc être importante.

    J'aime

  2. Pingback: Numérique | Pearltrees

  3. Pingback: Veille 47 du 22 au 26 novembre –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s