Motivée! Motivée! L’oral de motivation pro au concours de bib interne

Motivation, by Patti (CC BY-NC-ND), via Flikr

Motivation, by Patti (CC BY-NC-ND), via Flikr

L’an dernier j’ai été admissible à l’oral du concours de bibliothécaire interne*, j’avais raconté mon oral de culture général mais pas celui de motivation professionnelle.
Il est temps de me rattraper!
Ce billet va fatalement être moins drôle que celui sur la culture gé, puisque j’ai pu en sortir la tête à peu près haute et que le souvenir que j’en ai s’est un poil dissipé depuis.

Pour ceux qui ne s’intéressent qu’à la liste de questions posées, prenez le raccourci.

Je m’étais entraînée pour ces oraux avec le CRFCB et en sollicitant mon entourage, pour 6 oraux blancs au total :
1 de chaque avec MCO, 1 de chaque par Skype avec un ami tout frais bibliothécaire que je remercie très très chaleureusement, et 2 de culture gé avec mon pôpa et mon frère qui sont des grosses têtes et qui n’ont aucune pitié (enfin mon frère, parce que mon père, quoi que je dise il me trouve formidable).
Bon, d’accord, ça n’a pas eu le résultat escompté, s’il fallait changer quelque chose à cette préparation je pense que je trouverais le moyen de m’entraîner avec un jury d’inconnus, c’est ce qui m’a manqué (et aussi, je ne me ferais pas le coup de flip à J-7 en me disant « en fait je veux pas y alleeeeeeeeeeeer« ).
Je connaissais tous mes jurys blancs. Il est plus difficile pour beaucoup de se trouver mis en difficulté devant des gens qu’on connaît, je dirais juste que la pression n’est pas la même et qu’il est bon d’avoir aussi de la pratique devant des gens dont on ne sait rien et qui ne savent rien de vous.

Texte à commenter :
« Climat social : salariés et dirigeants vivent-ils dans les mêmes entreprise ? » par Antoine Reverchon. Le Monde, 06.12.2012.

This is our strength... labour and management, by Special Collections Toronto (CC BY-SA), via Flickr

This is our strength… labour and management, by Special Collections Toronto (CC BY-SA), via Flickr

Je l’ai trouvé moyennement inspirant, sans doute en raison de mon allergie chronique aux chiffres. Non mais sérieusement, il y a quasiment plus de chiffres que de mots dans ce texte.
J’avais rédigé une intro, une conclusion et fait un plan détaillé avec quelques idées. J’ai développé des points abordés dans le texte sans utiliser beaucoup les chiffres, que je trouvais peu marquants.

Je reprends ici mes notes de brouillon (dans certains cas, j’avoue que je n’ai plus la moindre idée de ce que je voulais dire et de ce que j’ai présenté comme arguments) :

Introduction : Dans « Les illusions du management » [une fois de plus merci Hortensius – il m’avait dit que si je ne devais en lire qu’un avant le concours…], le sociologue Jean-Pierre Le Goff met en garde contre la confiance aveugle en les techniques de management au détriment du bon sens. L’article du Monde dénonce l’écart entre la perception du climat social par les DRH et par les salariés. Les techniques actuelles de management sont-elles adaptées aux réalités du terrain?
I. Des techniques de management modernes
a) le négatif : techniques dans le public de plus en plus calquées sur le privé ; des conséquences dramatiques dans le privé (pression et suicides chez France Télécom, Renault…)
b) le positif : développement d’une culture d’entreprise (avec la LRU, gestion de la masse salariale par l’Université, sentiment d’appartenance plus important + campagnes de com’ avec des nouveaux logos comme à l’UVSQ ou à comme à Poitiers, par concours / vote, « goodies » = appropriation par le personnel) ; facteur d’évolution dans le public.
II. Remettre l’humain au centre du management
Connaissance du terrain ; communication (à l’occasion des EPI par exemple) ; un temps d’adaptation

Conclusion : si la satisfaction globale progresse dans le public, les salariés du public ont moins confiance en l’avenir que les salariés du privés. C’est particulièrement sensible en bibliothèque, en période de forte mutation qu’il est indispensable d’accompagner par la formation et la communication.

Le jury a été beaucoup plus directif que ne l’était celui de culture gé, il ne m’a pas laissée m’embourber dans des questions très générales et reprécisait quand il me voyait perplexe.
Pour cet oral, le jury dispose du RAEP que l’on a dû fournir en amont. Dans mon cas, je ne pense pas que les 3 avaient lu mon dossier à fond, mais 1 ou 2 oui, c’est sûr.

Les questions qui m’ont été posées, en vrac :

Go team, go! Go green, go white, by Matt Katzenberger (CC BY-NC-SA), via Flikr

Go team, go!
Go green, go white, by Matt Katzenberger (CC BY-NC-SA), via Flikr

  • Pour vous, qu’est-ce qu’un bon manager?
    [je ne me suis pas trouvée très bonne sur cette question, j’étais encore très imprégnée du texte qui insistait sur le climat social, du coup j’ai surtout parlé de la gestion de conflit par le dialogue, mais pas tellement de la gestion de projet]
  • Si vous êtes affectée sur un poste de com’, comment géreriez-vous la communication interne?
    [j’ai parlé de mail, de blog interne, d’intranet…]
  • Et des réunions d’information?
    […et j’avais oublié de mentionner la base de la base. J’ai tenté de me rattraper en disant que oui, bien sûr, c’est tellement évident, ah ah, d’ailleurs en tant que correspondante catalogage, j’anime 3 réunions d’information par an, et bla bla bla]
  • Vous dîtes faire de la veille pour les catalogueurs, quelles sont selon vous les évolutions prévues dans ce secteur?
    [là par contre, les gars, on ne me la fait pas. Mais j’ai peut-être gâché mon effet en commençant par « euh, vous savez, je suis formatrice à l’évolution des catalogues et formats de catalogage… »]
  • Et côté technique? Outils?
    [là non plus, on ne me la fait pas]
  • Quel est l’intérêt de RDA par rapport à Unimarc?
    [aucun, ça n’a rien à voir. RDA est une norme de contenu, Unimarc un format d’encodage. On peut faire du RDA en Unimarc. Mais l’avantage de RDA par rapport à l’ISBD, c’est d’être développé pour une meilleure compatibilité avec le Web sémantique et pour décrire des types de documents qui sont montés en puissance ces dernières années, comme les ressources électroniques…]
  • Les bibliothèques sur Facebook, effet de mode ou véritable outil? [j’ai dit véritable outil – les usagers y sont, soyons là où sont les usagers, et j’ai parlé des échanges qui ont lieu sur les pages de certaines bibliothèques, des services de renseignement virtuels comme BiblioSésame qui fonctionne bien par ce biais]
  • Vous avez parlé de SRV, vous avez participé à Ubib, quelle expérience en retirez-vous? Vous avez suivi la formation de répondant? [j’ai dit que oui, super, et que j’avais dû arrêter Ubib mais que ça me plairait bien de retravailler pour un SRV à l’avenir]
    Vous avez dit que le service public n’était pas évaluable, comment ça? [j’ai corrigé, je voulais dire « rentable » et pas « évaluable », le SP est évaluable, par exemple par des enquêtes type Libqual]
Cette affiche... Ahem.

Cette affiche… Ahem.

  • Et la charte Marianne? [je ne peux pas m’empêcher de l’oublier à tous les coups, la charte Marianne…]
  • Les usagers viennent-ils vraiment chercher des informations et documents en bibliothèque? [Un lieu de travail. 3ème lieu, learning center, tout ça tout ça]
  • Comment améliorer l’accueil? Et l’extension des horaires d’ouverture? [tellement d’actualité et tellement évident que je ne l’avais pas mentionné]
  • Et quels sont les besoins des enseignants-chercheurs en bibliothèque? [accès à la doc à distance, doc élec, services spécifiques type ouvertures décalées comme à la Bulac avec les carrels accessibles la nuit – là l’entretien a franchement tourné à la conversation, ils étaient vraiment intéressé de savoir si ça marchait bien, les carrels de la Bulac. Un grand merci à Anne M. qui m’avait fait une visite guidée des lieux peu de temps auparavant!]

J’ai eu 15. Notez que le coefficient de l’oral de motivation pro est passé cette année de 3 à 4, ce que je trouve tout à fait justifié. On peut donc se rattraper sur cet oral si on est plus cultivé-pro que cultivé-général.
Même que si cet arrêté avait été modifié l’an dernier… J’aime bien remuer le couteau dans ma plaie. Mais le gars qui était devant moi méritait de l’avoir, et c’est lui qui a dû se taper 6 mois d’ENSSIB puis affectation loin de sa famille. Yek yek yek.
C’est pour dire que ça tient à peu de choses parfois, la réussite au concours, mettez toutes les chances de votre côté.

montreTiens, j’avais dit que je vous parlerais de ma montre, et dans le billet Fashion concours j’ai oublié, c’est ballot.
Parmi les réflexions qu’elle a suscité, je cite :
« Tu l’as empruntée à ton fils? »
« Ah non, je t’assure, c’est très chic ta montre de clown »
« Mais tu vas la cacher, hein? »
« Ohh, qu’elle est mignonne ta montre Pikachu! »
Pas fashion, donc. Mais pratique pour voir l’heure et tenir pile poil les 10 minutes de commentaire de texte. A refaire, je ne referais pas, quand même.

En conclusion
Pour les admissibles qui affronteront le jury la semaine du 13 mai, je citerai Eminem :

You only get one shot,
Do not miss your chance to blow
This opportunity comes
Once in a lifetime

Bon, d’accord, il dramatise un peu Eminem, si ça ne marche pas cette fois ce sera pour une autre fois. Mais allez-y à fond, faut l’avoir ce concours!
Ça me fera moins de concurrence l’an prochain.

D’autres récits d’oral de motivation pro au concours de bib interne…
…où je m’aperçois que seuls les reçus décrivent leurs oraux. J’ai brisé l’omertà (ou alors Google les a fait tomber dans l’oubli).
Si vous avez d’autres liens, faites passer en commentaire!

Et n’oubliez pas de (re)lire le rapport de jury 2013 et les précédents!

Note :notons que ça n’arrive pas tous les ans, ce coup-ci par exemple, c’est non, hein. [retour au texte]

Advertisements

Une réflexion sur “Motivée! Motivée! L’oral de motivation pro au concours de bib interne

  1. Pingback: Concours | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s