L’acquéreur et la tarte aux concombres

Cucumber skies par Olivier Deveault, via Flickr (CC BY-NC-ND)

Cucumber skies par Olivier Deveault, via Flickr (CC BY-NC-ND)

On aime bien satisfaire nos usagers. Limite c’est notre raison d’être.
Quand on est acquéreur, on guette tout indice qui pourrait orienter les achats.
Je fourre mon nez dans les stats régulièrement (via Infoview et Business Object, chez nous) pour repérer les best-sellers de prêt et de réservation.
Pour ces mêmes best-sellers, je scrute les sites d’éditeurs pour voir si une nouvelle édition n’est pas à paraître, voire je contacte l’éditeur pour savoir s’il n’a pas une réédition sous le coude (sachez, collègues acquéreurs en Sciences de la vie, que Belin hésite à rééditer sa Classification phylogénétique du vivant. Du coup moi j’hésite à racheter un 12ème exemplaire de ce titre, même s’il est très emprunté).
Je me jette comme une assoiffée sur le cahier de suggestions à l’accueil et je me languis des rares mails issus du formulaire de suggestion en ligne.
J’intercepte tout étudiant que je vois se balader avec une bibliographie dans mon rayon.
J’écris aux enseignants pour mendier des recommandations.

Alors quand j’ai mon exemplaire de X-Ray diffraction and the identification and analysis of clay minerals qui est :
1) recommandé par la responsable pédagogique que j’ai sollicitée
2) emprunté et réservé
3) repéré et plébiscité par les étudiants Erasmus Mundus du Master IMACS lors de la visite de début d’année
4) réclamé régulièrement auprès des collègues à l’accueil
je profite des résidus de budget de fin d’année pour acheter 2 exemplaires supplémentaires. Eh ouais, je suis la sauveuse du monde.

Quel rapport avec la tarte aux concombres?
Ceux qui connaissent déjà la blague auront compris. Pour les autres, vous pouvez vous documenter avec au choix la version longue par Guy Montagné sur Youtube – nous ne débattrons pas ici de la qualité et de la finesse du sketch – ou la version courte sur Tophumour.net, au hasard.

Voilà deux semaines que mes 2 exemplaires supplémentaires sont arrivés à la BU, que j’ai envoyé un mail à tout le groupe d’étudiants pour leur annoncer fièrement que ah y est, leur bib préférée avait des exemplaires de THE bouquin à leur disposition, et que j’ai tannée ma collègue mag pour qu’elle les équipe vite-vite-vite pour qu’ils puissent les emprunter pour le week-end.

Pas un prêt. Rien. Que dalle.
X-Ray diffraction, c’est ma tarte aux concombres.

Publicités

Une réaction sur “L’acquéreur et la tarte aux concombres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s