Fashion concours

Les vacances sont finies depuis un moment mais j’avais prolongé un peu côté blog…
Il est temps de reprendre ma série concours de bib !

by Jung Moon [licence CC BY-NC 2.0], via Flickr

by Jung Moon [licence CC BY-NC], via Flickr

Les recommandations habituelles sont : habillez-vous de manière à faire bonne impression – dans le cadre d’un concours A il faut avoir un peu une allure d’encadrant – mais mettez une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise.

Je vous avouerais qu’en ce qui me concerne, ces recommandations se trouvent être en contradiction. Je ne vais pas travailler en charentaises, m’enfin je ne suis pas adepte non plus du tailleur et je ne pense pas avoir dans ma garde-robe le moindre duo d’éléments coordonnés.
Notons également qu’à Poitiers, l’ambiance est plutôt décontractée et que les A qui arrivent en tailleur ou costume-cravate détonent un poil et ne persévèrent pas bien longtemps.

A mes oraux blancs j’avais fait des essais de tenue « spécial concours », ce qui a manifestement échappé à ma collègue jury qui une fois le débrief terminé m’a conseillée : « ah oui, et sinon pour le véritable oral c’est bien de faire un effort sur la tenue, qu’on voit que tu n’es pas habillée comme tous les jours ».
Je n’étais pas habillée comme tous les jours. J’avais tenté le je-me-sens-bien-dedans-mais-c’est-un-peu-chic. Ce n’était pas chic, manifestement.
Mais entre réviser/gérer le quotidien et faire du shopping, j’avais choisi. D’autant plus qu’arriver avec des vêtements neufs au concours, qu’on n’a pas encore un peu étrenné, ce n’est pas forcément le bon plan non plus.

Trouver le juste milieu  (photo 1 by Megan Rosenbloom, CC BY-NC 2.0 et photo  2 by Kim Tairi, CC BY-NC-SA 2.0, via Flikr)

Trouver le juste milieu
(photo 1 by Megan Rosenbloom, CC BY-NC et photo 2 by Kim Tairi, CC BY-NC-SA, via Flikr)

Qu’à cela ne tienne, pour l’Oral, le vrai, j’ai réussi à extraire de mes placards une jupe-tailleur noire, une veste noire, un petit haut noir-et-blanc sobre et élégant, un collant pas noir mais transparent (ouuuh, audace! Même que j’en avais deux autres au cas où dans ma valise), des chaussures noires à léger talon. Le noir ça va bien avec le noir, on ne prend pas trop de risque (quoi qu’entre un noir-noir et un noir-gris…).
Sobre et élégante comme un corbillard.

J’ai tellement fait impression que tous les candidats avec lesquels j’ai entamé une conversation dans la salle d’attente me regardaient d’un œil soupçonneux avant de me demander « pardon, vous êtes membre du jury, c’est ça? »
Certes dans le lot il y avait quelques (très) jeunes externes que ma jeunesse-plus-mûre à moi pouvait dérouter, mais pas que.

J’avais donc prévu des paires de collant de rechange, mais aussi une tenue complète de secours. J’avais mes deux oraux le même jour, imaginez qu’au déjeuner je me badigeonne de ketchup, j’aurais été moyennement à l’aise l’après-midi.
Précisons également qu’il ne faut pas se contenter de tester sa tenue debout devant son miroir, mais qu’il faut marcher et s’asseoir avec. Histoire de réaliser que la jupe remonte un peu trop quand on s’assied, par exemple. Surtout si on a les genoux cagneux.

Mollo sur les accessoires by Paul McCoubrie [CC BY-ND], via Flickr

Mollo, sur les accessoires
by Paul McCoubrie [CC BY-ND], via Flickr

Mon jury blanc m’avait également recommandé d’éviter les boucles d’oreille qui pendouillent, ils avaient noté que, lorsque j’avais besoin de réfléchir un peu, j’avais tendance à les tripatouiller. Genre boules anti-stress.
Un membre de jury d’oral pour un autre Ministère, m’a de son côté confié qu’il tolérait beaucoup de choses des candidat(e)s, mais qu’il ne supportait pas les bracelets qui font gling-gling sur la table pendant tout l’entretien. Côté accessoires aussi il faut faire sobre.
Cela dit, moi qui ne suis d’ordinaire pas superstitieuse, j’avais quand même ce vague sentiment d’avoir trouvé un combo gagnant pour l’exam pro, que je n’ai pourtant pas renouvelé pour bib.

by Simon Redwood [CC BY-SA-NC-ND 2.0], via Flickr

« Bad hair day » by Simon Redwood [CC BY-SA-NC-ND], via Flickr


Notons par ailleurs qu’il n’est pas prudent d’attendre le jour J pour décider de faire un effort sur sa coiffure. « Tiens, pour mon oral je vais me faire un brushing, j’aurai le poil soyeux et bien mis en pli pour impressionner le jury par mon sérieux capillaire. »
En ce qui me concerne, je ne fais pas ce que je veux avec mes cheveux. J’ai pu le constater une nouvelle fois à l’aube du concours.
En tentant de dompter tout cela avec force coups de brosse hasardeux et sèche-cheveux de voyage, je me suis retrouvée avec un effet méduse sur la tête, une coupe de loseuse. Pire que de ne pas se coiffer? Mal se coiffer.

Conclusion : oui, faire un effort sur sa tenue et rester sobre, mais surtout, surtout, rester soi-même.
J’aime autant vous dire que s’il y a une prochaine fois, je veux bien garder la veste mais je mettrai mon t-shirt à paillettes si je veux, mes boucles d’oreille préférées, et je me coifferai comme d’habitude.

J’aurai moins l’impression d’être déguisée en fille-qui-passe-un-concours.

Et pour ceux/celles qui sont capables de faire du shopping pré-concours, des blogs et tableaux Pinterest qui parlent mode version bibliothécaire (tout en anglais) :

Advertisements

8 réflexions sur “Fashion concours

  1. Ah, la tenue… Ça m’a toujours royalement gonflé (comme toutes les questions liées à l’apparence). J’ai toujours l’impression de mentir en donnant une image qui ne correspond pas à la réalité. Pour ma part, je refuse le port du costume-cravate, parce que justement, cela ne me ressemble pas. Je donnerai une belle image, alors que je suis capable de me pointer en short comme si j’allais à la plage :p
    Je conçois toutefois un effort en portant une chemise et des chaussures qui ne soient pas des baskets. L’effort n’est pas insurmontable, cela reste moi.

    J'aime

  2. Tenue : je traîne les deux mêmes chemisiers sages de couleur claire depuis le CAPES. Je les porte hors des concours, donc on se connaît bien eux et moi, je me sens bien dedans. Tout le monde se pointe en sombre les jours de concours, un motif ou une couleur claire peuvent faire la différence. Jamais de jupes/robes pour les concours, je n’en porte déjà pratiquement jamais. Pantalons, donc. J’ai eu porté du lin pour le CAPES (avec une aide pour le repassage, parce que le repassage du lin et moi, à l’époque,… mais c’est une autre histoire), je suis passée aux pantalons avec-un-pli-qui-fait-dame avec un peu de talons (mais peu, je me tords quand même les chevilles en birkensotck). Rien de plus, rien qu’avec le pli du pantalon, j’ai l’impression d’être endimanchée et je n’aime pas ça. Or il faut vraiment se sentir bien dans un concours, pas être guindée dans ses fringues.
    On doit faire cadre, oui, mais pas trop : ça fait tout bizarre sinon d’être en pingouin devant un jury dont certains sont en jean/baskets.

    Cheveux : ah, les cheveux, toujours à faire ce que ça veut lorsque vous voulez décider pour eux. Un vrai brushing, donc, la veille. Pas de cheveux lâchés pour moi, sinon je joue avec. Au CAPES, j’avais fait une sage tresse avec mon chemisier-concours et mon pantalon bien repassé, ce que voyant Mme ma mère s’esclaffa : « Notre-Dame de Recouvrance ! » J’ai persisté pour le CAPES mais depuis je me limite à une queue de cheval qui laisse déjà plus libres.

    Bijoux : rien, sinon je les triture dans tous les sens. J’ai failli me faire assommer à cause de mes bagues au bac blanc…

    Maquillage : tu n’en parles pas, je n’en parle pas.

    NB : pour avoir été jury blanc, ce n’est pas la tenue qui compte. C’est plutôt le candidat qui a suffisamment de présence et de répondant pour faire oublier son apparence, quelle qu’elle soit.

    Je n’en reviens toujours pas d’avoir posté un commentaire fashion sous un billet fashion 😉

    J'aime

    • Merci de t’être fait violence et de partager tes astuces-mode-concours! 😉
      C’est vrai que je n’ai pas évoqué le maquillage. Ça me paraît difficile, plus personnel – et je suis particulièrement nulle en maquillage 🙂
      Alors à part rappeler qu’on ne se maquille pas comme une voiture volée pour passer un oral…

      J'aime

  3. Pingback: Veille hebdomadaire – 29.09.13 | Biblio Kams

  4. Pingback: Motivée! Motivée! L’oral de motivation pro au concours de bib interne | LaFacette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s