Intermède culinaire : les muffins-au-carambar-pour-dire-pardon

Après avoir mangé essentiellement des lasagnes Findus* pendant ma période pré-concours, je retrouve avec plaisir mes fourneaux. Comme j’avais des petits riens à me faire pardonner au bureau, j’ai sorti le grand jeu : les muffins-au-carambar-pour-dire-pardon.

Je partage, je me suis dit que la recette pourrait aussi servir à d’autres. Par exemple si vous avez emprunté le coffret de l’intégrale Jacques Demy à votre chef et que vous ne le lui avez rapporté qu’un an plus tard. Ou bien si vous êtes parti(e) en vacances en oubliant dans la cuisine commune une assiette sale et que votre collègue magasinier a été obligé de nettoyer vos os de poulet moisis en votre absence**. 

Commencez donc par déballer 10 carambars que vous faites fondre dans une casserole avec 25 cl de lait.
Pendant que ça fond, vous pouvez au choix poursuivre la recette ou prendre le temps de lire les blagues carambar***.
Mettons qu’on poursuit. Dans un grand bol, mélangez 120 g de beurre mou (vous pouvez le ramollir au micro-onde, mais pas trop) et 160 g de sucre. Le mélange doit être crémeux. Ajoutez  2 oeufs un par un, puis 175 g de farine et 1/2 sachet de levure (je les passe au tamis pour que ce soit bien fluide).
Pour finir, incorporez à la préparation votre lait aux carambars fondus.
Versez la préparation dans vos moules à muffin – le top pour dire pardon, ce sont les moules en forme de coeur, ça fait plus d’effet****.
Mettez tout ça dans le four préchauffé à 180°C.

Attention, ce n’est pas fini. Pendant que vos muffins commence à cuire, redéballer des carambars, et couper-les en deux. Il va vous falloir 1/2 carambar par muffin. J’ai grosso modo 16 muffins avec cette préparation. Aloooors, ça fait combien de carambars? 8, c’est exact.
Selon votre rapidité d’exécution, vous avez le temps ou non de lire les blagues******.
Car il faut guetter vos muffins pour pouvoir y introduire les morceaux de carambar au moment opportun. Au bout de 10-15 mn environ, les muffins auront suffisamment cuit pour que le carambar ne tombe pas au fond, vous pouvez y aller. Les muffins pourront donc poursuivre leur cuisson encore 15 mn environ, avec le demi-carambar qui va fondre dedans-dessus, mais pas dessous – sinon ça colle au moule.

Et voilà, tadaaaaaaaa! Si ça ne suffit pas à vous faire pardonner, achevez-les avec des cookies.
Je vais voir de mon côté ce matin si ça marche.

*pardon, c’est faux, c’était pour faire une blague bien lourde
**exemples bien entendu fictifs, ha ha, quelle idée voyons, personne ne fait ça. Ah hem
***Savez-vous quel est le fruit le plus féminin? Ho ho ho, je vous le donne en mille : la nana. [Et là il m’a fallu un temps d’arrêt pour comprendre que la nana n’est pas un fruit qui manque à ma culture, mais que c’est de l’ananas dont on parle. Je suis perdue pour les blagues carambar. Je veux dire, j’avais déjà ouvert Wikipédia, quoi.]
****Notez que j’ai la grâce de vous offrir cette recette***** quelques jours avant la St Valentin, et que si vous avez quelque chose à vous faire pardonner par votre moitié, c’est le moment de rentabiliser. Ca marche aussi comme muffins-pour-dire-je-t’aime si vous n’avez rien à vous faire pardonner. Mais en cherchant bien, on trouve toujours un truc à se faire pardonner
*****Pour être honnête, je suis moi-même souvent allée piocher mes recettes chez Marmiton.org, comme tout le monde, avant de me les approprier
******Quel instrument obtient-on en étirant un grand-père? Hi hi hi hi, non, là je vous laisse deviner.
Publicités

2 réflexions sur “Intermède culinaire : les muffins-au-carambar-pour-dire-pardon

  1. Pingback: Intermède culinaire : les cookies Doudou | LaFacette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s